La Société des orchidophiles de Montréal vous souhaite la bienvenue sur son site
Meilleure résolution 1280 X  1024
   Accueil      Notes de culture      Notions générales
 
 
Mise à jour:
2017/12/17
Notions générales


MODES DE CROISSANCE

Les orchidées forment une des plus grandes familles du règne végétal avec plus de 35 000 espèces botaniques réparties sous toutes les latitudes. Leur taille varie de cinq millimètres à cinq mètres. Elles présentent deux modes de croissance. Le mode sympodial se reconnaît à sa croissance depuis un rhizome horizontal. Le plant peut alors être divisé en sectionnant le rhizome. On distingue parfois une tige renflée appelée pseudobulbe, qui accumule l'eau et la nourriture. Le mode monopodial se reconnaît à son rhizome vertical à la base des feuilles. Ces plantes sont difficiles à multiplier car on ne peut les diviser aisément.

PLANTES ÉPIPHYTES

Les orchidées sont épiphytes (sur les végétaux), lithophytes (sur les rochers), terrestres ou semi-terrestres. Ce ne sont pas des plantes parasites: leurs racines se sont adaptées pour utiliser les ressources du milieu naturel de façon optimale. La plupart des orchidées sont cultivées en pot dans de l'écorce, de la racine de fougère arborescente, de la fibre d'osmonde, de la mousse de sphaigne, ou un mélange de ces composantes. D'autres espèces se cultivent en épiphytes, attachées à une plaque de liège ou de racines de fougère arborescente. L'éclairage exigé varie selon les genres. On change le dosage de l'engrais selon que la plante est en période de croissance, de ralentissement ou de repos, ou pour encourager la floraison. Le milieu de culture doit être bien ventilé et humide, mais la pourriture du bulbe et des nouvelles pousses est à surveiller. Afin de prévenir les infestations de parasites, l'aire de culture doit être propre et les instruments, pots et tuteurs stérilisés.

FLORAISONS

La plupart des espèces d'orchidées fleurissent une fois l'an, avec des fleurs d'une bonne longévité. Le déclenchement de la floraison est souvent lié à des variations de l'éclairage et de la température. Les fleurs utilisent les moyens les plus ingénieux pour leurrer les pollinisateurs, par imitation, séduction chimique ou visuelle, ou par provocation. Les fleurs de l'orchidée sont composées de trois sépales et trois pétales, dont l'un est modifié en labelle. Celui-ci est souvent frisé et coloré pour attirer les pollinisateurs vers les étamines et le pistil, soudés en un organe appelé colonne. C'est cette structure qui caractérise les orchidées.

ACHAT

Lorsque vous achetez des orchidées, ne choisissez que les spécimens bien identifiés, bien empotés et en santé. Certains problèmes peuvent se manifester à retardement; gardez donc vos nouvelles acquisitions à l'écart du reste de votre collection pour une période de six semaines à six mois. N'achetez que des plantes qui ont été propagées artificiellement ou qui proviennent de producteurs reconnus. Ceci aide à la conservation des orchidées dans la nature. Le prélèvement des plantes en milieu naturel, même en petites quantités, par des collectionneurs bien intentionnés, mène tout droit à la disparition des populations résidentes. De plus, ces plantes, poussant en symbiose avec des champignons microscopiques, dépérissent souvent dès qu'elles sont transplantées.

 
Tous droits réservés © La Société des orchidophiles de Montréal 1996-2017